Et bien sûr je n'ai pas pu résister au plaisir de les essayer ! En plus, comme dans les contes de fée, elles donnent l'impression d'être magiques tant elles sont légères et tiennent bien en main contrairement aux navettes en plastique. Inspiratrices donc de nouveaux ouvrages... Depuis que je suis revenue de Pierrefeu et de mon escapade parisienne, j'ai travaillé joyeusement à cette nouveauté en Cébélia écru, n°30 (je n'ai plus de blanc !) et je suis très contente de la jolie navette en bois d'olivier qui est un peu plus grosse que les navettes habituelles. J'ai d'ailleurs demandé à monsieur Roux de fabriquer des navettes de différentes tailles sans craindre de les faire trop grandes car je trouve que la main se fatigue moins à utiliser des instruments plus diversifiés.

Pour les personnes intéressées par ces beaux instruments de bois, je vous informe que monsieur Roux se remettra au travail en septembre. Pour l'heure, il passe des vacances bien méritées, en famille. Souhaitons lui d'agréables vacances et patientons jusqu'à son retour.

Copie_r_duite_P1030709